Etre diffĂ©rent n'est ni une bonne ni une mauvaise chose. Cela signifie simplement que vous ĂȘtes suffisamment courageux pour ĂȘtre vous-mĂȘme.

- Albert Camus

Un Ă©crivain ne peut dĂ©crire qu'une seule chose : ce que ses sens perçoivent au moment oĂč il Ă©crit.

- William S. Burroughs

La rédemption est un désert sauvage, une utopie manquée

Bien des erreurs comme des priĂšres fondamentales
Se mettent au service de l’ñme
Mais elles reflĂštent aussi un sentiment de perte
Les funérailles et les monuments commémoratifs
Une pierre tombale

Exit les lamentations et autres sécrétions
Notre temps est compté
Sur l’autel du dĂ©sespoir il n’y aura plus de sacrifices
Tout juste quelques divinités

Le sage s’endort sur les berges
À ses pieds, son chapelet fracturĂ©

Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents, tous ceux qui voient les choses diffĂ©remment, qui ne respectent pas les rĂšgles. Vous pouvez les admirer ou les dĂ©sapprouver, les glorifier ou les dĂ©nigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils crĂ©ent, ils inspirent. Ils font avancer l'humanitĂ©. LĂ  oĂč certains ne voient que folie, nous voyons du gĂ©nie. Car seuls ceux qui sont assez fous pour penser qu'ils peuvent changer le monde y parviennent.

- Jack Kerouac

Il y a des endroits qui inspirent
Des demeures chargées d'histoire
Des instants hors du temps

Elle brille sur les collines brumeuses
Elle est le vent
Elle est le tourment
Elle est la plante

Saignante

Sa peau tachetée jaguar
Son regard sauvage en esclavage
Entoure et désespÚre mes os

Encre

À la rose tu t’es offerte
À nous la renaissance mortelle
À nous le grand voyage

Maintenant de toi,
Je suis la proie

Nous sommes les sauvages posthumes
une espĂšce en voie de disparition
ancrée dans un réel abandonné

Nous sommes les derniùres prothùses qui jalonnent l’histoire
chacun peut rĂȘver Ă  sa duplication
fantasme immatériel du sauvage
sensible aux infections

Notre Ă©levage industriel
temple de la domestication
pour les rares esprits révolutionnaires
un stock tombeau

C’est dĂ©sormais la disparition, tout simplement
Clonage de série

Une robe d'un rouge

une robe d’un rouge aveuglant - des talons envahissants
droite comme un piquet devant le jeune gĂ©ant/les jambes raides et l’entrejambe
une odeur de moisi - il n’y a pas d’autre solution

un instant de folie - une main sur un sein puis
le lavabo moucheté de sang - les esprits tournent autour - la salle de bain
le désir est suffocant - un échange de regards, lointain

le contact bref de la peau - elle n’a rien fait de plus - une prĂ©sence affamĂ©e et
de multiples rayons solaires chauffent l’hiver
la veine bleue sous oxygĂšne - rage sourde

la porte s'ouvre et entre la hyÚne - animal privé de nourriture
plongĂ© dans un rĂȘve impersonnel - chimĂšre nue
l’instant Ă©vaporĂ©, un jeu de sociĂ©tĂ© improvisĂ©

chaque Ă©vĂ©nement est une chance d’enlever enfin
la robe rouge tant convoitée

Avec des mots
Comme des poussiĂšres
Un chemin de silence

Parfois, San Francisco me manque. Marcher sur les pas de Jack Kerouac, flĂąner sur Haight-Ashbury en pensant Ă  Janis, me perdre dans les livres du City Lights Booksellers & Publishers... Quelques fleurs dans les cheveux...

J'ai vu de grands esprits

J'ai vu de grands esprits se perdent dans des draps d'hÎtels brûlants,
affamés par des ivresses nocturnes,
qui se dénudent de leurs haillons et de leurs visions creuses,
comme pour vivre une seconde naissance,
dans des chambres froides et défoncées,
aux peintures pĂąles couvertes de traces obscĂšnes,

sur la route indienne,
ils chantent et dansent autour du feu de joie,
un verre de tequila dans chaque main,
un bol tibétain,

et leurs os transpirent,
et leurs crĂąnes suintent,
d'une maniĂšre presque imperceptible,
les corps deviennent poreux,

Il ne reste que leurs ombres sur les murs
Les Clochards CĂ©lestes.

Show older
Mastodon 🐘

A general-purpose Mastodon server with a 1000 character limit.